testata Forum Natura Mediterraneo
Forum | Registrati | Msg attivi | Msg Recenti | Msg Pvt | Utenti | Galleria | Map | Gadgets | Cerca | | FAQ | Regole |NUOVA Tassonomia | Pagina Facebook di Natura Mediterraneo | Google+
Suggerimento: L'iscrizione al nostro Forum è gratuita e permette di accedere a tutte le discussioni.
Cerca
Salva
Password dimenticata

 Galleria Tassonomica
 di Natura Mediterraneo
 



 Tutti i Forum
 Forum Micologico Natura Mediterraneo
   HETEROBASIDIOMYCETES
 Schede di Heterobasidiomycetes
 Cerinomyces sp.
 Nuova Discussione
 Versione Stampabile my nm Leggi più tardi
I seguenti utenti stanno leggendo questo Forum Qui c'è:
Autore Discussione Precedente Discussione  

Gérard 57
Moderatore

Città: Neufchef
Prov.: Estero

Regione: France


1180 Messaggi
Micologia

Inserito il - 04 agosto 2009 : 01:17:50 Mostra Profilo  Apri la Finestra di Tassonomia

Voici la description d'un spécimen de Cerinomyces, genre peu connu de Dacrymycetales (Dacrymycetaceae), un ensemble caractérisé hautement par ses typiques basides en diapason.
Contrairement aux représentants de son voisin plus connu Dacrymyces, qui produisent des basidiomes pustuleux, gélatineux et généralement de couleur jaune, les espèces du genre Cerinomyces développent, elles, des basidiomes essentiellement corticioïdes et céracés, et plutôt membraneux.
Si, sur le plan mondial, ce genre comprend actuellement une dizaine d'espèces, il est en revanche très mal représenté en Europe où l'on n'en a recensé, à ce jour, que deux (ou trois?) d'entre elles et qui, plus est, sur la base de récoltes souvent uniques. C'est ainsi que Cerinomyces pallidus Martin, l'espèce-type américaine, vient d'être découvert pour la première fois en Allemagne (HUCKFELDT & HECHLER, 2004). Pour la France, après la description par BOURDOT & GALZIN, en 1923, de Ceracea crustulina (actuellement Cerinomyces crustulinus) (Bourdot & Galzin) Martin, aucune autre espèce n'avait été signalée depuis cette lointaine époque, jusqu'à la toute récente création de C. megalosporus par Bernard DUHEM (2004), ce même auteur décrivant en même temps une autre individu dans le voisinage de C. pallidus.
Microscopiquement, la taxinomie de ce genre est basée, d'une part, sur la présence ou l'absence de boucles aux cloisons hyphales et, d'autre part, sur la taille des basides ainsi que sur la silhouette et les dimensions des spores.
À partir de ces éléments, mon unique récolte décrite ci-après ne correspond, tout compte fait, à aucun des taxons déjà décrits, bien qu'elle soit manifestement très similaire à C. crustulinus et à C. pallidus. En voici donc une description sommaire:

Basidiome d'abord constitué de minuscules pustules orbiculaires sessiles disposées sur un feutrage mycélien blanc, gris verdâtre à contour blanchâtre pruineux, mesurant 0,5 à 1,5 mm de diamètre, puis confluant progressivement pour former une membrane corticioïde continue, bien plane et lisse, de quelques cm² de surface et de 75 à 120 µm d'épaisseur; marge finement pruineuse blanchâtre; consistance tendre céracée à faiblement gélatineuse.
Structure monomitique.
Hyphes à boucles constantes. Les hyphes basales sont à paroi fine ou, le plus souvent, nettement épaissie, surtout les plus larges disposées près du substrat; elles sont lâchement enchevêtrées, un peu noduleuses, ramifiées à angle droit ou presque et mesurent 3 - 5 µm d'épaisseur. Les hyphes sous-hyméniales, constituées d'articles courts, sont plus ramifiées et plus étroites; leur paroi est fine ou peu affermie et elles mesurent 2 - 3 µm de diamètre.
Basides typiquement fourchues en diapason; métabasides irrégulièrement cylindracées, un peu atténuées vers la base et là, à paroi parfois affermie; elles mesurent 13 - 26 X 2,5 - 4,5 (5) µm et portent deux forts protostérigmates à apex aciculaire et mesurant 8 - 18 X 2 - 3 µm.
Dendrophyses nombreuses qui s'immiscent aux basides, parfois peu et même non ramifiées mais le plus souvent assez fortement diverticulées au sommet; elles naissent superficiellement au niveau des basides mais elles peuvent avoir aussi une origine plus profonde.
Spores cylindracées, sensiblement déprimées en vue de profil, hyalines, à paroi fine et contenu pluriguttulé, ni amyloïdes ni cyanophiles, à apicule bien prononcé; elles mesurent 6,5 - 10 X 2,5 - 3,8 (4) µm, avec un quotient longueur/épaisseur de 2,2 - 3,3 (60 spores mesurées sur sporée, dans le melzer). Aucune spore cloisonnée n'a été observée, ni sur le basidiome, ni sur sporée. Sporée blanche.
Matériel examiné: Neufchef (Moselle, France), panneau de contreplaqué pourrissant au sol, en situation dégagée, sur le carreau de l'ancienne mine du Conroy, le 7 mars 2007.


Observations

Dans le genre Cerinomyces, parmi les espèces à hyphes bouclées développant un basidiome lisse et ne présentant pas de spores cloisonnées, seuls deux taxons pourraient correspondre à cette récolte, à savoir C. pallidus, d'une part, et C. crustulinus, d'autre part. Cependant, en s'en tenant strictement aux données de la littérature, le premier, sans dendrophyses (?), produirait des spores plus trapues de moins de 9 µm de longueur. Quant au second, en revanche, ses spores paraissent sensiblement trop grandes au regard de celles de mon spécimen, les différents auteurs s'accordant, parfois probablement par simple compilation, pour leur attribuer jusqu'à 12 µm de longueur.
En définitive, pour nommer ma récolte, je considère qu'il est plus raisonnable, provisoirement, de ne pas opter pour l'une de ces deux espèces au détriment de l'autre. Et d'ailleurs, sont-elles vraiment différentes?

Bibliographie sommaire

BOURDOT, H. & A. GALZIN. 1928.- Hyménomycètes de France. Sceaux. 762 p.
DUHEM, B. 1998.- Cerinomyces megalosporus, sp. nov. et C. aff. pallidus Martin, 1949 (Dacrymycétales corticioïdes). Bull. Soc. mycol. Fr. 11 (42), p.1 - 9.
ERIKSSON, J. & L. RYVARDEN. 1973.- The Corticiaceae of North Europe, vol. 2, p; 59 - 286. Fungiflora. Oslo.
HUCKFELDT, T. & J. HECHLER. 2004. Cerinomyces pallidus Martin: Erstfund für Deutschland. Z. Mykol. 70 (1), p. 97-105.
MAEKAWA, N. & M. ZANG. 1997.- Cerinomyces curvisporus sp. nov. (Dacrymycetales) from Yunnan, China. Mycotaxon 61, p. 342-346.

Cerinomyces sp. aff. pallidus & crustulinus (GT 07077)




Immagine:
Cerinomyces sp.
274,67 KB

Gérard 57
Moderatore

Città: Neufchef
Prov.: Estero

Regione: France


1180 Messaggi
Micologia

Inserito il - 04 agosto 2009 : 01:23:57 Mostra Profilo Apri la Finestra di Tassonomia

Immagine:
Cerinomyces sp.
260,51 KB
Torna all'inizio della Pagina

Gérard 57
Moderatore

Città: Neufchef
Prov.: Estero

Regione: France


1180 Messaggi
Micologia

Inserito il - 04 agosto 2009 : 01:29:49 Mostra Profilo Apri la Finestra di Tassonomia

Immagine:
Cerinomyces sp.
211,78 KB
Torna all'inizio della Pagina

Gérard 57
Moderatore

Città: Neufchef
Prov.: Estero

Regione: France


1180 Messaggi
Micologia

Inserito il - 04 agosto 2009 : 01:34:50 Mostra Profilo Apri la Finestra di Tassonomia

Immagine:
Cerinomyces sp.
196,74 KB
Torna all'inizio della Pagina

Aphyllo
Moderatore

Città: firenze
Prov.: Firenze

Regione: Toscana


9053 Messaggi
Micologia

Inserito il - 06 agosto 2009 : 18:31:04 Mostra Profilo Apri la Finestra di Tassonomia
Sembra una raccolta veramente interessante, complimenti per lo studio accurato.


Non sono sicuro di aver capire bene quale sia il substrato.

panneau de contreplaqué pourrissant au sol, en situation dégagée, sur le carreau de l'ancienne mine du Conroy.

La traduzione in italiano sarebbe = legno compensato marcescente al suolo....nella vecchia (ed abbandonata) miniera di Conroy???
...e non trovo la traduzione per "carreau"....

Torna all'inizio della Pagina

ubi
Utente Senior

Città: popoli
Prov.: Pescara

Regione: Abruzzo


2139 Messaggi
Micologia

Inserito il - 06 agosto 2009 : 22:15:42 Mostra Profilo Apri la Finestra di Tassonomia
"carreau" = luogo di scarico delle miniere.
Saluti Ubaldo
Torna all'inizio della Pagina

Gérard 57
Moderatore

Città: Neufchef
Prov.: Estero

Regione: France


1180 Messaggi
Micologia

Inserito il - 06 agosto 2009 : 22:41:14 Mostra Profilo Apri la Finestra di Tassonomia
"carreau" = luogo di scarico delle miniere

Bravo et merci, ubi!
"contreplaqué"= compensato. Tu avais bien traduit, Marco. Il s'agit, comme on sait, de ce matériau formé de plaques de bois minces collées, à fibres opposées.
Bonne nuit!

Gérard
Torna all'inizio della Pagina
  Discussione Precedente Discussione  
 Nuova Discussione
 Versione Stampabile my nm Leggi più tardi
Scorciatoia






Natura Mediterraneo © 2003-2020 Natura Mediterraneo Torna all'inizio della Pagina
Questa pagina è stata generata in 0,26 secondi. TargatoNA.it | Movie BackStage | Snitz Forums 2000

Leps.it | Herp.it | Lynkos.net